Evra revient sur son accrochage avec un supporter de l'OM

Evra revient sur son accrochage avec un supporter de l'OM

Patrice Evra a officiellement annoncé la fin de sa carrière ce lundi, d'abord dans un entretien à La Gazzetta dello Sport, puis dans un autre accordé au Parisien, où il a évoqué de nombreux sujets, notamment son coup de pied sur un supporter de l'OM qui a provoqué son départ du club quelques jours plus tard.

La scène remonte au 2 novembre 2017. L'OM se déplace au Vitoria Guimaraes en Ligue Europa. Avant le début du match, Patrice Evra se dirige vers la tribune où se situent les supporters marseillais et assène un coup de pied à un fan olympien, venu prêt des panneaux publicitaires situés derrière le but marseillais. Une scène qui a fait le buzz et qui a provoqué le départ du joueur quelques jours plus tard.

Dans son entretien accordé ce jour au Parisien, dans lequel il confirme la fin de sa carrière de joueur, Patrice Evra revient pour la première fois sur cet incident et annonce avoir été victime d'une injure raciale, un élement qui a toujours fait débat depuis le début : "Cet individu a touché deux points qu'il ne fallait pas. Il y a eu une injure raciale, mais ce n'est pas ça qui m'a fait vriller. Il ne s'est pas comporté comme un supporter de l'OM. Et je n'ai pas eu l'attitude d'un joueur de ce club puisque je lui ai mis mon pied dans la gueule", a confié Evra, promettant d'en dire plus dans son futur livre.

Evra : "Je conseille à tous les joueurs de foncer à l'OM"

A l'époque, l'OM avait condamné le comportement de son joueur tout en taclant sa victime, qualifiée de "pseudo-supporter". Le 10 novembre 2017, l'OM avait annoncé ensuite le départ du joueur "d'un commun accord" avec le club. Un peu plus tôt, l'UEFA avait annoncé avoir suspendu le joueur jusqu'au 30 juin 2018. De son côté, Evra assure garder un très bon souvenir de son passage marseillais.

"Marseille, je le dis aujourd'hui, a été une très belle page de ma carrière. Et quand je croise des Marseillais, ils me remercient et s'excusent pour cette personne", a-t-il confié, avant de jouer les VRP de luxe pour l'OM : "Aujourd'hui, je conseille à tous les joueurs de foncer à l'OM s'ils ont la chance d'être appelé par ce club. En revanche, si tu n'acceptes pas qu'on te traite de chèvre quand ça ne va pas, que tu n'as pas la mentalité, n'y vas pas."