Rumeurs
Officiel

« Si l’ASSE ne descend pas... », les confidences choc d'un ex du club

ASSE-Neyou-2024-confidences-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

À l’occasion d’un entretien riche et passionnant pour Onze Mondial, un ancien joueur de l’ASSE a évoqué, entre autres, son départ du Forez mais aussi sa belle relation avec les supporters stéphanois. 

Souvenez-vous, à l’été 2020, l'AS Saint-Étienne enregistrait l’arrivée en prêt assortie d'une option d’achat d’un certain Yvan Neyou (27 ans). Le milieu de terrain camerounais devait incarner, aux côtés d'Adil Aouchiche et Jean-Philippe Krasso, entre autres, le renouveau des Verts par la méthode éprouvée de Claude Puel. En l’espace de deux saisons et quelques mois, Neyou a disputé 50 matchs toutes compétitions confondues, pour un but et deux passes décisives. Poussé vers la sortie à l’issue de la relégation du club stéphanois en Ligue 2, ce dernier a rallié l’Espagne et le club de Leganés.

« Quand tu te bats, ils apprécient, quand tu ne te bats pas, ça devient compliqué »

Même deux ans après, il garde tout de même un superbe souvenir de son passage dans le Forez et de ses fameux supporters. « J’ai eu de la chance, car je n’ai jamais vraiment été critiqué par les supporters. Ils ont compris que j’étais un joueur qui ne trichait pas, qui donnait tout, tout le temps. C’est le premier problème des supporters. Quand tu te bats, ils apprécient, quand tu ne te bats pas, ça devient compliqué. Les supporters de Sainté m’ont très rarement critiqué. Au final, j'avais mes habitudes en plus. J’étais super bien. Si l’ASSE ne descend pas, je suis encore à Sainté. J’aurais pu faire 5-6 ans pour être un joueur encore plus confirmé. Si tu joues à l’ASSE, tu changes pour aller où ? » a-t-il expliqué dans un entretien pour Onze Mondial.


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya