Livescore Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Algérie : Belmadi dévoile la raison de l'absence de Delort

belmadi-algerie-training
Publié le 07/10 par Fabien Borne Icon Sport

Djamel Belmadi était en conférence de presse ce jeudi, à la veille du match Algérie-Niger comptant pour la troisième journée des éliminatoires à la Coupe du monde 2022 - Zone Afrique. L'occasion pour le sélectionneur des Verts d'expliquer l'absence d'Andy Delort dans sa liste.

Djamel Belmadi a dévoilé samedi dernier sa liste pour les deux prochains matches de l'Algérie face au Niger. Deux matches comptant pour les éliminatoires à la Coupe du monde 2022. Dans cette liste, une absence de taille, celle d'Andy Delort, pourtant performant avec l'OGC Nice. Une absence qui a beaucoup fait jaser dans la presse algérienne et qui a été accompagnée de son lot de rumeurs.

Présent en conférence de presse ce jeudi, Djamel Belmadi a donné les raisons de cette absence, non sans tacler au passage ceux qui ont spéculé sur le sujet ces derniers jours alors qu'un point presse était prévu ce jour. Est venu ensuite le temps de l'explication concernant la dernière non-convocation d'Andy Delort pour les deux prochains matches de l'EN.

"Il y a un petit mois, j'ai reçu une information d'acteurs du football me disant de faire attention, a commencé Belmadi. On m'a dit qu'au moment de sa signature à Nice, Andy aurait signé un document comme quoi il n'irait pas à la CAN. J'ai eu cette information il y a un mois, ça m’a ébranlé un petit peu mais je me suis dit "je ne crois que ce que je vois", en tout cas pour ce genre de choses, donc "wait and see"."

Delort a décidé de privilégier Nice à l'Algérie

Belmadi a ensuite fait une petite parenthèse en expliquant que Delort, au printemps dernier, ne s'était pas démené pour venir jouer en sélection, contrairement à certains coéquipiers, à une époque où les clubs tentaient de retenir leurs joueurs en pleine période Covid. "J’ai eu une discussion très claire à ce moment-là avec lui où je lui avais fait des reproches. Il n’avait pas réagi négativement et je l’ai reconvoqué derrière en juin." Belmadi s'est ensuite défendu de ne pas faire jouer souvent Delort en sélection, citant toutes les fois où il l'avait titularisé ces derniers mois (Botswana, Nigeria, Zimbabwe).

Ces deux parenthèses refermées, Belmadi a terminé son explication concernant la dernière non-convocation de Delort : "Il y a quatre-cinq jours, le joueur m'envoie un message où il me dit «privilégier son club pour essayer de se faire une place de titulaire au milieu de Dolberg et Gouiri» et devoir pour cela «mettre l'équipe nationale entre parenthèses, mais uniquement pendant un an». Et évidemment ne pas participer à la CAN. Ce qu'on m'avait dit un mois plus tôt m'a donc été confirmé par le joueur lui-même."

"De facto, il n'est plus sélectionnable"

Et Belmadi d'ajouter : "De facto, il n'est plus sélectionnable. Peut-être dans un an, peut-être avec quelqu'un d'autre je n'en sais rien... mais pour moi, les choses sont évidentes. Suite à ça, on a eu une discussion, je lui ai dit que ce genre de choses, ça ne se disait pas par message. Je ne vais pas vous dire tout ce qu'on s'est dit, mais on a eu une discussion houleuse."

Belmadi a ensuite conclu sur le sujet Delort en pointant du doigt le comportement de Nice : "Après cette discussion houleuse où je lui ai dit que ce n'est pas comme ça qu'on fait. Qu'il a affaire à une nation, à un pays qui lui a ouvert les bras etc... Je l'ai blâmé, j'ai blâmé son club. Son directeur sportif m'a ensuite appelé. Je lui ai confirmé mes dires sur Andy et sur l'éthique de leur club. Ils sont tout à fait tranquilles sur le fait qu'ils souhaiteraient que leurs joueurs africains ne fassent pas la CAN. Ils le disent à leurs joueurs. C'est leur droit. Tant que c'est oral, c'est leur droit. Ce n'est peut-être pas éthique, c'est peut-être un manque de considération des sélections nationales et de l'Afrique, mais ils ont droit de dire ce qu'ils veulent. Après, on n'est pas obligé de l'accepter... Mais donc à leurs joueurs qui sont déjà chez eux, dans leur club, ils leur tiennent ce discours. Alors imaginez ce qu'ils disent aux joueurs qui n'ont pas encore signé chez eux..."

Retrouvez l'explication complète de Belmadi sur Delort en vidéo