Vente OM : Boudjellal se désolidarise d'Ajroudi et tacle ses conseillers

Vente OM : Boudjellal se désolidarise d'Ajroudi et tacle ses conseillers

Mourad Boudjellal ne veut plus participer au projet de rachat de l'OM porté par Mohamed Ayachi Ajroudi et l'a fait savoir ce vendredi via RMC Sport.

Mourad Boudjellal ne veut plus être lié au projet de rachat de l'OM porté par Mohamed Ayachi Ajroudi. Au lendemain d'un nouveau communiqué lunaire des conseillers de l'homme d'affaires franco-tunisien (la banque d'affaires Wingate et ses juristes Greenberg, Hornblower, Deschenaux & Partners, LLP), Boudjellal est sorti de sa retraite médiatique via RMC Sport, média pour lequel il collabore.

"Cela devient un peu indécent donc je me désolidarise complètement de cette façon et cette manière de communiquer. Quoi que cela puisse me coûter, même si demain cela se passe, cela se fera sans moi et ce n’est vraiment pas grave", a lâché l'ancien boss du RCT, avant d'ajouter : "Je n’ai pas pour habitude d’avoir ce genre d’attitude. Le communiqué de ce jeudi est grotesque. Je tiens à dire que je n’ai absolument pas participé à tout ce qui s’est dit depuis un mois."

Plus discret ces dernières semaines en effet, Boudjellal ne comprend pas l'ultimatum fixé à Frank McCourt par le clan Ajroudi le 29 juillet dernier. Ultimatum qui a d'ailleurs expiré : "Si quelqu’un vous dit qu’il refuse de vendre sa maison, on ne va pas lui faire une offre et lui envoyer un ultimatum. C’est totalement stupide. Un ultimatum cela fonctionne uniquement quand quelqu’un est vendeur. Comment peut-on se permettre d’envoyer un ultimatum ?", a ajouté Boudjellal.

"Si Monsieur Ajroudi a décidé de travailler avec ces gens-là et continue, cela sera sans moi"

"Mr Ajroudi n’est pas sorti du bois par lui-même. Il y a un membre de l'équipe qui, peut-être, rêvait de gloire en parlant du rachat de l'OM et qui est allé trop vite vers les médias", lâchait fin juillet à L'Equipe du Soir Marc Deschenaux, l'un des juristes d'Ajroudi, assurant ensuite qu'il ne parlait pas de Boudjellal. Il serait étonnant qu'il fasse allusion à quelqu'un d'autre en réalité et Boudjellal n'a pas manqué de lui répondre, sans le nommer là aussi.

"Ce sont des gens qui ne connaissent rien du tout au monde du sport et qui passent complètement à côté. Ils ont sûrement fait de belles choses à côté. La banque Wingate je ne la connaissais pas mais là c’est plutôt la banque Watergate. C’est en train de tout foutre en l’air. C’est vraiment dommage. Si Monsieur Ajroudi a décidé de travailler avec ces gens-là et continue, cela sera sans moi", a ajouté Boudjellal, laissant donc entrouverte la porte à Ajroudi, à condition qu'il fasse le ménage dans son entourage.