PSG : Tuchel "vraiment surpris" par la fête d'anniversaire de Cavani, Di Maria et Icardi

PSG : Tuchel "vraiment surpris" par la fête d'anniversaire de Cavani, Di Maria et Icardi

Présent en conférence de presse à la veille du match PSG-Bordeaux, Thomas Tuchel a été interrogé sur la fête d'anniversaire de Cavani, Di Maria et Icardi, largement partagée sur les réseaux sociaux. L'Allemand a reconnu qu'il avait été très surpris de voir ces images. Présent à la fête, Marquinhos a lui reconnu que ce n'était pas normal que ces images aient été diffusées.

C'est un Thomas Tuchel avec la tête des mauvais jours et visiblement agacé qui s'est présenté devant la presse ce samedi, à la veille du match face à Bordeaux. L'Allemand a notamment été interrogé sur la fête d'anniversaire de ses trois joueurs Edinson Cavani, Angel Di Maria et Mauro Icardi à laquelle une bonne partie du vestiaire parisien a participé jeudi soir.

"J'étais vraiment surpris hier après-midi de cette vidéo, de cette manière, vraiment surpris", a déclaré l'Allemand, avant d'ajouter : "Vous pouvez être sûrs qu'on en a parlé en interne et ça doit rester en interne, je préfère ne pas parler de cette chose ici. C'était un jour libre, oui, c'était la vie privée, oui, mais on a parlé de cette chose en interne et ça doit rester en interne. Vous pouvez être sûrs que nous ne sommes pas heureux avec cette image de la fête."

Marquinhos reconnaît "une erreur"

La confirmation que cette sauterie, deux jours après la défaite à Dortmund, a déplu en interne au sein du club, comme la presse française l'avait expliqué ce matin. Au-delà de la fête en elle-même, c'est surtout sa diffusion sur les réseaux sociaux qui a dérangé le club. "C'est vrai que c'était une erreur de voir des images être diffusées comme ça", a reconnu Marquinhos, présent à la soirée et en conférence de presse ce samedi.

Le défenseur brésilien s'est ensuite adressé aux supporters du PSG qui se sont sentis offensés : "On est tous d'accord et conscients de ça mais c'était un anniversaire prévu avant le match, ce n'était pas une question de résultat. Il faut dire à nos supporters que ce n'était pas un manque de respect ou quoi que ce soit ça. C'était un petit moment où on essayait d'oublier le foot, de passer un moment ensemble, de rigoler, de ne pas penser qu'à notre match ou à notre tactique."