PSG-OM : Leonardo se paye l'arbitre et tacle Ravanelli

PSG-OM : Leonardo se paye l'arbitre et tacle Ravanelli

Présent au micro de Téléfoot dans la foulée de la défaite 1-0 du PSG face à l'OM, Leonardo a pointé du doigt le calendrier et regretté que ce match ait été arbitré par Jérôme Brisard, pas assez expérimenté à son goût.

"14 cartons jaunes et 5 rouges, ça veut dire que le match était hors de contrôle. C'est la première chose à dire." Voilà comment Leonardo a commencé son intervention au micro de Téléfoot après la défaite houleuse de son équipe face à l'OM, qui n'avait plus remporté de Classique depuis le 27 novembre 2011.

"Après, je ne vais pas défendre des comportements qui ne sont pas défendables, mais honnêtement je ne comprends pas. Je pense que le coach a raison, un Classico à la 3e journée, c'est déjà... Après tout ça, personne n'est en condition, à 100%", a ajouté Leonardo.

Puis le directeur sportif brésilien s'est payé Jérôme Brisard, l'arbitre du match : "Je ne comprends pas pourquoi pour un match comme ça, tu n'as pas Turpin ou Buquet (comme arbitre). Pourquoi ? Pourquoi on va choisir un arbitre de 34 ans qui n'a fait qu'un match en Ligue Europa et une finale de Coupe de la Ligue, la nôtre il y a deux mois, et qui n'a pas l'expérience pour un match comme ça ?"

"L'arbitre a été malheureusement complètement hors de contrôle du match. Il a perdu la tranquilité dès le début du match", a ajouté Leonardo, estimant aussi que le but marqué par Thauvin n'était pas valable, mais que celui de Benedetto (qui a été refusé pour un hors-jeu imaginaire) était lui bien licite.

Leonardo n'a pas apprécié la leçon de morale de Ravanelli

Leonardo s'est aussi agacé après une question de Fabrizio Ravanelli (consultant pour Téléfoot) qui lui demandait si selon lui, les joueurs du PSG avaient le droit d'avoir un tel comportement. "Je pense que ce soir, le club ne doit vraiment pas être content du comportement de certains joueurs qui va à mon avis toucher l'image du club", a ajouté l'ancien attaquant de l'OM.

Une sortie que Leonardo a vécu comme une leçon de morale : "Je ne suis pas d'accord quand vous parlez de "comportement comme ce soir". On va parler de beaucoup de petites choses. On ne va pas juger le coup parce qu'avant quelque chose a été dit. Il y a une action et une réaction. Je ne veux pas défendre et je n'ai pas tous les éléments aujourd'hui pour juger. Mais c'est facile ça et ça arrive souvent. Ici, c'est toujours pire. Le PSG est toujours dans l'erreur. Il y a beaucoup de morale. C'est toujours comme ça, on est habitué. On ne tombe pas dans cette provocation (...) En interne, on va parler de certaines choses bien sûr, et les images seront aussi vues et jugées. Les choses internes, on les règle nous. Ce ne sont pas des gens à l'extérieur qui vont nous faire la morale. Tout le monde sait comment faire, mais nous aussi on sait faire. Le PSG a déjà fait beaucoup de choses. Il sort d'une saison extraordinaire et maintenant tout le monde veut nous faire la morale. Merci pour la morale. Je vous ai entendu dire "Le PSG, l'image, vous ne pouvez pas faire ça"... Un peu de respect, c'est bien aussi."