Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

PSG-Leipzig : Tuchel s'agace encore contre les journalistes

tuchel-regard-noir-masque-psg-leipzig
Publié à 25/11 par Fabien Borne Icon Sport

Mécontent d'être interrogé sur les difficultés de son équipe à produire du jeu, Thomas Tuchel a encore envoyé les journalistes dans les cordes après la précieuse victoire 1-0 du PSG face à Leipzig.

C'est peu dire que Thomas Tuchel est tendu et agacé depuis plusieurs semaines par les critiques des observateurs et des journalistes. L'entraîneur allemand ne supporte plus qu'on pointe du doigt le niveau de jeu inquiétant de son PSG, estimant tout simplement qu'avec les nombreuses blessures au sein de son effectif, cette dernière ne peut pas faire beaucoup mieux que ce qu'elle propose actuellement.

Alors que son équipe a remporté laborieusement un match très important et sur un score qui lui permet d'avoir un meilleur goal average particulier que Leipzig, ce qui pourrait compter au soir de la 6e journée, Thomas Tuchel n'a vraiment pas apprécié que Mohamed Bouhafsi, le journaliste de RMC Sport, lui pose des questions sur le décevant visage affiché par son équipe mardi soir.

"Posez la question au vestiaire si vous avez les couilles de le faire"

"On a joué aujourd'hui pour faire quoi ? Avec cette équipe et ces blessures ? Qu'est-ce que vous attendez ? (...) C'était le défi de gagner, et on a gagné. Si vous dites que c'est plus important de bien jouer, mais pas de gagner, c'est votre avis. Pas le mien. Le plus important avant le match, c'était de gagner", a d'abord lâché Tuchel, agacé, avant de piquer une plus grosse colère en conférence de presse à l'heure d'être interrogé sur la fébrilité de son équipe.

"J'ai l'impression que vous demandez toujours la même chose, que ce sont toujours les mêmes questions, a lâché Tuchel. Posez la question au vestiaire si vous avez les couilles de le faire. Parce que les joueurs sont morts. Morts ! Ils ont tout donné, avec leur coeur ! Je suis fatigué, je suis fatigué de répondre aux questions sur vos attentes. Fatigué. Si vous avez le courage, vous pouvez poser cette question au vestiaire. Vous allez y trouver des gars qui sont finis et qui ont tout donné !"