Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

OM : McCourt veut toujours gagner la Ligue des champions

mccourt-regard-vel
Publié le 01/03 par Fabien Borne Icon Sport

Maire de Marseille, Benoît Payan a rencontré ce lundi Frank McCourt et le propriétaire américain de l'OM lui a réaffirmé son ambition de remporter la Ligue des champions.

McCourt est à Marseille depuis ce matin et enchaîne les rendez-vous. Après avoir accordé une interview à La Provence (à paraître demain) et avant d'avoir rencontré les groupes de supporters, à qui il a fait trois promesses, le propriétaire de l'OM avait rencontré Benoît Payan, le maire de Marseille. Ce dernier s'est exprimé ce soir sur les ondes de RMC Sport pour raconter le contenu de son échange avec le Bostonien.

"Il m’a répété qu’il ne voulait pas vendre le club, à aucun prix, qu’il n’avait jamais eu l’intention de le vendre, qu’il n’a pas l’intention de le vendre et qu’à l’avenir, il n’aura pas l’intention de le vendre", a confié Payan, avant d'ajouter : "Il m’a dit qu’il voulait aller chercher la Ligue des champions, qu’il voulait la Coupe aux grandes oreilles. Et moi aussi, ça tombe bien. On n’est pas les seuls. Il faut s’en donner les moyens."

"Je crois que McCourt va mettre le paquet"

Si le Maire de Marseille attend désormais des actes, il semble en tout cas avoir été séduit par le discours de McCourt : "Je crois que McCourt est quelqu’un d’extrêmement intelligent, qui a mis beaucoup d’argent sur la table. Il a mis, de sa poche, des centaines de millions d’euros sur la table, dans une ville loin de lui, qu’il n’avait peut-être pas complètement comprise au moment où il a investi. Il a compris qu’il y a quelque chose de différent dans cette ville. Il se dit au moment de cette crise que soit il sortait complètement, soit il continue et il y va plus fort. Je crois qu’il va mettre le paquet."

Le maire de Marseille a aussi assuré qu'il n'avait pas discuté de la vente du stade Vélodrome avec McCourt ce lundi : "Non, McCourt ne m'a pas parlé d'immobilier. J’ai indiqué à plusieurs reprises que je voulais vendre le stade mais que je ne le vendrai qu’à l’Olympique de Marseille et à partir du moment où je serai sûr du projet (...) A terme, si je suis convaincu du projet, de l’actionnaire, qu’il va mettre des sous sur la table, alors oui je le vendrai."