OL : Aulas se "mord les doigts de ne pas avoir gardé Genesio"

OL : Aulas se "mord les doigts de ne pas avoir gardé Genesio"

Dans un entretien accordé à Eurosport.fr, Jean-Michel Aulas est revenu sur le choix de ne pas avoir prolongé Bruno Genesio l'été dernier et estime avoit commis une erreur.

Alors que Juninho se mure dans le silence en cette période de "crise" entre les supporters lyonnais et leurs joueurs, Jean-Michel Aulas est une nouvelle fois sorti du bois pour tenter de calmer l'incendie. Le président lyonnais s'est ainsi confié sur le site d'Eurosport.fr et a notamment taclé certains de ses supporters, ceux de la nouvelle génération et des réseaux sociaux.

"C’est une génération qui recrute sur les jeux vidéos et qui a l’impression d’être plus compétente que les dirigeants ou l’entraîneur en place. La génération qui a vu Lyon triompher sait que concurrencer le PSG, c’est se mettre en danger pour le futur. Mais évidemment, tout est possible sur les jeux vidéos et les réseaux sociaux", a-t-il pesté, ne comprenant visiblement pas que ces "jeunes" supporters soient mécontents de l'évolution de leur club.

"Les supporters qui réclamaient le départ de Genesio doivent aussi se remettre en cause"

Interrogé sur la nomination de Rudi Garcia, peu apprécié des supporters de l'OL, Aulas a exprimé un regret, celui de ne pas avoir gardé Bruno Genesio : "C’est vrai, il y avait un risque (en nommant Garcia). Mais ne courrait-on pas un risque de se retrouver 15e après avoir écouté les supporters ? On leur a donné raison avec Bruno Genesio et je m’en mords les doigts de ne pas l’avoir gardé."

Et Aulas de lancer un autre tacle à ses supporters : "J’ai toujours l’habitude d’assumer mes décisions. Quand je suis allé voir Juni, il était partant avec Genesio. Je n’ai probablement pas été en harmonie avec ce que j’ai fait tout au long de ma carrière. Mais les supporters qui réclamaient le départ de Bruno doivent aussi se remettre en cause."