Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Messi, difficultés au Barça, entourage : Griezmann sort du silence

griezmann-applaudit-jaune
Publié à 24/11 par Fabien Borne Icon Sport

Antoine Griezmann est sorti du silence pour "remettre les choses à leur place" et répondre aux nombreuses polémiques créées notamment par son entourage concernant sa relation avec Leo Messi et ses performances décevantes au Barça.

Comme pour La Décision, le documentaire qu'il avait réalisé en 2018 pour expliquer son choix de rester à l'Atlético, Antoine Griezmann a choisi la chaîne espagnole Movistar+ pour lâcher ses vérités. Le champion du monde français s'est entretenu avec le champion du monde 86 argentin Jorge Valdano et une grosse partie de l'entretien a tourné autour du Barça.

"Messi est à fond avec moi"

Griezmann a commencé par parler de sa relation avec Leo Messi : "J'ai parlé avec Messi quand je suis arrivé. Et il m'a dit que quand j'avais refusé la première fois de venir au Barça (en 2018), ça l'avait emmerdé, ça l'avait peiné, parce qu'il avait fait des commentaires publiques et au final j'avais refusé de venir. Mais depuis que je suis dans son équipe, depuis que je suis son coéquipier, il est à fond avec moi, et c'est ce que je sens chaque jour."

Concernant les critiques dont il fait l'objet, Grizou a le sentiment d'être trop souvent le bouc émissaire des médias et des supporters du Barça : "J'accepte les critiques et je reconnais qu'on ne voit pas le meilleur Griezmann en ce moment, mais j'ai besoin de l'aide de tout le monde. Je crois que parfois quand on perd, on aime bien me taper dessus. Et comme je ne parle pas et que je ne fais pas parler mon entourage, je suis une cible facile."

"J'ai encore besoin de temps pour m'adapter"

Griezmann a ensuite évoqué ses difficultés d'adaptation à Barcelone et met ça sur le compte de plusieurs facteurs : "La première chose, c'est que je suis ici depuis un an et demi et que j'ai eu trois entraîneurs. C'est donc difficile, surtout quand tu viens d'une équipe avec un style de jeu très marqué et que tu arrives au Barça où la philosophie est opposée et où tu changes plusieurs fois d'entraîneur, avec en plus une pandémie de quasiment quatre mois où tu ne peux pas jouer. J'ai encore besoin de temps pour m'adapter à mes coéquipiers et pour qu'eux s'adaptent à moi. Et encore plus avec trois entraîneurs et trois systèmes de jeu différents."

Mais le gaucher semble persuadé que cela va finir par payer : "Si ils m'ont recruté, c'est qu'ils pensent que je peux aider le club et si je suis venu, c'est que je sais que je peux aider. Mais aider en faisant ce que je sais faire, pas en faisant ceux que certains veulent que je fasse. Je ne peux pas dribbler cinq défenseurs par exemple, mais je peux travailler dur pour aider mes coéquipiers."

Griezmann tacle Olhats et son oncle

Griezmann a aussi été interrogé sur les récents propos de son ancien agent Eric Olhats, qui ont participé à entretenir les polémiques avec Messi : "Avec Eric, je n'ai plus de relation depuis le jour où je me suis marié. Il était invité au vin d'honneur parce qu'il a été important dans ma vie, mais il n'est pas venu et ça m'a beaucoup énervé. Je suis encore énervé d'ailleurs et je n'ai plus de relation avec lui depuis ce jour-là. Comme je ne parle pas, comme ma soeur, qui est ma représentante, ne parle pas, comme mes parents ne parlent pas, à qui on écrit ? On écrit à lui. Il décroche son téléphone et donne son avis comme tout le monde, mais au final il peut faire beaucoup de dégâts, créer des doutes dans un vestiaire et créer des doutes dans la relation que j'ai avec Leo. Mais je crois que Leo sait très bien que j'ai beaucoup de respect pour lui. Je le vois comme un exemple, comme quelqu'un de très grand et très fort et j'apprends beaucoup de lui."

Griezmann a aussi répondu aux propos de son oncle Emmanuel Lopes, qui déclarait récemment dans un documentaire sur M6 que "ça ne travaillait pas assez au Barça", pointant aussi du doigt Messi : "Ensuite concernant mon oncle, il ne sait pas comment marche le foot, lâche Griezmann. Il parle avec un journaliste pendant deux heures, la première heure il fait attention à ce qu'il dit, puis ensuite il croit que ce journaliste est son ami, mais lui il est là pour te faire dire la petite phrase qui va faire polémique et c'est ce qu'il s'est passé. J'ai dit à Leo que je n'avais rien à voir avec eux. Le premier, je ne lui ai pas parlé depuis trois ans et mon oncle, je n'ai même pas son WhatsApp car je suis parti à 14 ans de chez moi et je n'ai pas cette relation avec lui que le commun des mortels peut avoir avec quelqu'un de sa famille. Quand je rentre à Mâcon, je vois seulement mes parents. J'ai parlé à Leo pour clarifier les choses."