Mercato PSG : l'agent de Cavani répond au président de l'Atlético

Mercato PSG : l'agent de Cavani répond au président de l'Atlético

Au lendemain du transfert avorté d'Edinson Cavani à l'Atlético Madrid, le président du club madrilène a accusé l'agent du joueur d'avoir fait capoter le deal, comme la presse madrilène l'affirme depuis deux jours. Le demi-frère et agent du joueur a répondu au président de l'Atlético et a une autre version des faits.

Mais pourquoi donc Edinson Cavani n'a pas signé à l'Atlético Madrid cet hiver ? Selon la presse madrilène, c'est parce que le clan Cavani a subitement réclamé 18 M€ de prime à la signature dans la dernière ligne droite du mercato. Trop gros pour être vrai ? En France, personne n'a vraiment confirmé cette version et L'Equipe a surtout pointé du doigt l'incapacité de l'Atlético à répondre aux exigences du PSG et à assumer le salaire de l'Uruguayen.

Ce samedi, après la défaite de son équipe dans le derby face au Real, le président de l'Atlético Madrid a taclé l'entourage de Cavani, allant donc dans le sens de la presse madrilène (normal si c'est lui qui l'a renseignée en amont, non ?) : "Je trouve honteuse la situation de certains joueurs avec leurs agents et leurs proches. Nous ne sommes pas là pour nous faire braquer", a lâché Enrique Cerezo au micro de Movistar. 

"Si c'était une question d'argent, Edi serait parti en Angleterre, à Manchester ou Chelsea"

Demi-frère et agent de Cavani, Walter Guglielmone a répondu à ces accusations sur les ondes de la Cadena SER : "Ce qui compte, c'est ce que Edi a fait pour partir. Vous pensez vraiment qu'Edi n'a pas joué pendant quasiment un mois avec le PSG pour que je fasse capoter l'opération pour une histoire de commission et alors que le rêve d'Edi était d'aller à l'Atlético ? Sans parler de tout le bordel que ça a causé avec le PSG... Si c'était une question d'argent, Edi serait parti en Angleterre, à Manchester (United) ou Chelsea".

L'agent de Cavani a aussi ajouté qu'il ne savait pas qui était Cerezo puisqu'il ne l'avait jamais vu lors des négociations. "Il va devoir expliquer ce qu'il s'est passé à ses supporters", a ajouté Guglielmone. Il a aussi affirmé que son demi-frère était prêt à baisser son salaire pour rejoindre l'Atlético et que si le deal ne s'était pas fait, c'est parce que le PSG n'avait pas baissé ses prétentions et que l'Atlético n'avait pas pu suivre.