Livescore Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Mercato OM : Bakambu ne vient pas remplacer Milik ou Dieng selon Longoria

bakambu-longoria-om
Publié le 14/01 par Fabien Borne Icon Sport

Pablo Longoria a présenté ce vendredi sa première recrue du mercato d'hiver, Cédric Bakambu. L'occasion pour le président de l'OM d'assurer que l'international congolais ne venait pas remplacer Arkadiusz Milik ou Bamba Dieng.

Après avoir bouclé le départ en prêt de Jordan Amavi à Nice, l'OM a officialisé hier sa première recrue : Cédric Bakambu. L'attaquant franco-congolais de 30 ans était libre depuis son départ du Beijing Guoan et s'est engagé jusqu'en juin 2024 à Marseille.

"On avait besoin d'un joueur offensif en plus"

"Je suis très content de vour présenter notre première recrue du mercato d'hiver, s'est réjoui Pablo Longoria en conférence de presse. Cédric Bakambu est un joueur offensif. On a beaucoup discuté entre nous de sa polyvalence offensive. C'est un joueur qui a prouvé dans ses différents clubs qu'il pouvait évoluer à plusieurs postes offensifs. Il nous donne beaucoup de possibilités en plus par rapport à ce qu'on avait dans l'effectif."

Un recrutement qui ne tombe pas de nulle part et répond à un vieux besoin du club phocéen : "On a répété depuis la fin du mercato d'été qu'on avait besoin d'un joueur offensif en plus, a rappelé Longoria. C'était notre priorité de recruter un joueur comme lui. C'est une histoire d'amour entre nous, on a parlé plusieurs fois par le passé dans mes anciens clubs. Je suis particulièrement content de lui souhaiter la bienvenue aujourd'hui."

"Son profil est de plus en plus rare à trouver"

Le président marseillais a aussi assuré que Bakambu ne venait pas à l'OM pour remplacer Arkadiusz Milik ou Bamba Dieng : "Est-ce que l'arrivée de Bakambu ouvre la porte à un départ de Dieng ou Milik ? "Absolument pas ! Car on a dit depuis le début qu'on avait besoin de ce type de profil offensif. Bakambu a beaucoup joué en tant que second attaquant dans sa carrière. Son profil est très difficile à trouver dans le marché actuel. Son profil est de plus en plus rare à trouver."

Estimant que le mercato d'hiver avait "radicalement changé", avec peu de mouvements internationaux pour le moment, Longoria s'attend à ce que les choses s'accélèrent dans les jours à venir : "Le mercato n'a pas vraiment démarré en France, en Espagne, en Allemagne ou encore en Italie. Je crois qu'il y aura des mouvements dans les prochaines semaines, mais c'est vrai que c'est beaucoup lié à la situation économique actuelle où tous les clubs cherchent à protéger leur gestion économique".