Rumeurs
Officiel

Maxime Estève quitte Montpellier pour Burnley (Officiel)

Maxime Estève, proche de Burnley
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Maxime Estève quitte son club formateur de Montpellier pour la Premier League et Burnley sous forme de prêt avec option d’achat.

Comme attendu depuis quelques jours, Maxime Estève quitte Montpellier pour s’envoler en Premier League, à Burnley. Il part pour un prêt jusqu’à la fin de la saison comprenant une option d’achat estimée à environ 15 millions d’euros. Formé au club depuis ses douze ans, Maxime Estève eétait devenu un titulaire indisctuable du club héraultais cette saison malgré ses 21 ans. Pour le remplacer, le MHSC s’est offert Modibo Sagnan d’Utrecht aux Pays-Bas pour une somme estimée à 3 millions d’euros.

Le communiqué de Montpllier

Né et formé à Montpellier, le Défenseur central de 21 ans rejoint le club de Burnley (Premier League). Arrivé au club à l'âge de 12 ans, Maxime Estève est un pur produit du Centre de Formation montpelliérain. Lancé par Olivier Dall'Oglio dès son 1r match sur le banc montpelliérain contre l'OM à La Mosson, Maxime Estève a connu ensuite une très belle ascension, devenant rapidement titulaire indiscutable au sein de son club formateur. Apparu tout de même à 25 reprises en équipe première toutes compétitions confondues, Maxime n'a cependant rien perdu de ses qualités. Pour preuve, il est redevenu ces 6 derniers mois une pièce essentielle du dispositif de Michel Der Zakarian, marquant même le but de la victoire à Metz le 17 décembre dernier. C'est sans doute pour toutes ces raisons que le club anglais de Burnley (membre de la prestigieuse Premier League anglaise) a choisi de le recruter. Le MHSC remercie Maxime pour son implication sans faille tout au long de ses années en orange et bleu et lui souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière. Bonne route à toi Max !


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré