Livescore Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Lucas Hernandez n'ira finalement pas en prison

lucas-hernandez-entrainement-bayern-munich
Publié le 27/10 par Maxence Venot Icon Sport

Condamné en Espagne à six mois de prison ferme pour non-respect de mesure d'éloignement après des violences conjugales, Lucas Hernandez n'ira finalement pas en prison, son recours ayant été accepté.

À la veille de la date limite fixée par la justice espagnole pour son entrée volontaire en prison, Lucas Hernandez a vu son recours être accepté selon l'AFP. "Nous considérons que le recours doit être accepté et que l'exécution de la peine de privation de liberté imposée à Lucas François Bernard Hernandez doit être suspendue" a expliqué le tribunal supérieur de justice de Madrid.

L'international français devra tout de même payer les 96 000 euros d'amende et ne devra pas comettre de délit dans les quatre prochaines années. Dans le cas inverse, cette suspension de peine, qui s'élevait à six mois de prison ferme, pourrait être levée lui a précisé le tribunal. 

Un feuilleton, débuté en 2017, prend fin

Cette décision de la justice espagnole met fin à un long épisode. En 2017, le défenseur du Bayern Munich avait été condamné, comme sa compagne, à des travaux d'intérêts généraux et à une mesure d'éloignement et d'interdiction d'entrer en contact durant six mois suite à une altercation entre les deux devant leur domicile à Madrid.

Une mesure d'éloignement non-respectée puisqu'en 2019 le couple fut interpellé à l'aéroport de la capitale espagnole. Condamné à six mois de prison, le footballeur avait alors fait appel. Ce dernier avait été refusé par le tribunal il y a quelques semaines jugeant le footballeur comme "récidiviste" en raison de sa condamnation de 2017. Présent face à la justice lundi dernier, Lucas Hernandez, soutenu par son club, a finalement vu son recours être accepté ce mardi et va pouvoir continuer sa saison avec l'équipe bavaroise et française.