Livescore Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Critiques, poste, Pogba, Hakimi : l'interview de Pavard au CFC

pavard-france-rage
Publié le 18/10 par Fabien Borne Icon Sport

Benjamin Pavard s'est confié au Canal Football Club et a répondu aux critiques sur son niveau de jeu en équipe de France, ainsi que sa récente engueulade sur le terrain avec Paul Pogba face à l'Espagne. Le défenseur du Bayern Munich a aussi osé une comparaison avec Achraf Hakimi et Trent Alexander-Arnold.

Les critiques en France

"Je prends du recul sur les critiques en France parce que je suis parti jeune de la France. Je n'ai pas joué beaucoup de matches en Ligue 1, donc le public français ne me connaît pas beaucoup. Il me connaît juste à travers cette frappe à la Coupe du monde, c'est là que les gens ont commencé à s'intéresser à moi. J'aurais aimé forcément être plus respecté en France par que je suis Français, mais après je ne vais pas forcer les gens à aller regarder les matches du Bayern Munich. Les vrais qui regardent le football savent les performances que j'ai faites et que je fais."

Moins bon en sélection qu'avec le Bayern ?

"Non pas forcément. Après, on manque aussi parfois d'automatismes. En plus là j'ai découvert un autre poste en équipe de France, celui de piston droit. Avant je jouais défenseur central à Stuttgart. Cela fait deux ans que je joue titulaire au Bayern Munich en tant que latéral droit. Donc je me suis habitué un peu à ce poste-là. Piston droit, tu ne peux pas être au top directement, c'est un nouveau poste pour moi, je viens de le découvrir."

L'engueulade avec Pogba

"En piston, on me demande d'être haut. Alors peut-être que parfois je ne suis pas bien positionné... Est-ce que cela explique l'embrouille avec Pogba face à l'Espagne ? J'ai regardé plusieurs fois l'action, on en a parlé après avec Paul. Il s'est excusé d'avoir réagi comme ça. Quand je regarde l’action, OK, je ne me déplace pas suffisamment bien, mais je ne suis pas à l'arrêt non plus, et il y aurait pu aussi y avoir d'autres mouvements de joueurs. Tout le monde était arrêté. On a eu une explication, je ne lui en veux absolument pas, on en a parlé après le match, tout est réglé."

Son poste préféré

"Mon poste, c'est défenseur central, ça l'a toujours été. C'est là où je me sens le plus à l'aise, c'est là où je prends le plus de plaisir. C'est là où je me trouve le meilleur. On voit plus mes qualités à ce poste qu'en tant que latéral droit. Mais si les grands coachs me mettent latéral droit, c'est qu'ils ont confiance en moi et sont sûrs de mes capacités."

La confiance de Deschamps

"Si le coach Deschamps me fait confiance, ce n'est pas parce qu'il aime bien mes beaux yeux ou mes cheveux. Je pense qu'il est conscient de mes qualités. Après je sais que je peux m'améliorer sur certains domaines. Je dois notamment prendre plus de risques, prendre plus d'initiatives. J'en suis conscient et je travaille aussi sur ça au quotidien."

Pas si nul que ça donc ?

"Peut-être pas, ça va, c'est correct (rires). En principe, on demande à un défenseur de bien défendre, donc pour moi c'est normal de bien défendre. Sauf que maintenant, le latéral d'aujourd'hui, il doit apporter offensivement. C'est sûr que sur le papier, c'est peut-être moins sexy Pavard que (Achraf) Hakimi ou (Trent) Alexander-Arnold, mais je trouve que défensivement je suis plus complet. Si je n'étais pas performant comme le pensent les gens, je ne jouerais pas titulaire (au Bayern) et je ne serais pas en équipe de France."