Les vérités d'Eyraud sur Aldridge, Villas-Boas, Zubizarreta et le mercato OM

Les vérités d'Eyraud sur Aldridge, Villas-Boas, Zubizarreta et le mercato OM

Jacques-Henri Eyraud est sorti du silence ce mardi soir sur trois médias français pour répondre à la récente polémique née de la nomination de Paul Aldridge. Une nomination qui avait été à l'origine de la conférence de presse sulfureuse d'André Villas-Boas.

Très contesté ces derniers mois, Jacques-Henri Eyraud a été encore un peu plus sous le feu des critiques la semaine passée après la sortie sulfureuse de son entraîneur André Villas-Boas, inquiet d'apprendre la nomination de Paul Aldridge, un dirigeant anglais censé favoriser les ventes de joueurs de l'OM en Premier League et de déconstruire, selon lui, ce qu'il avait mis six mois à bâtir.

Si AVB avait déjà calmé le jeu après la victoire face à Granville, le président marseillais ne s'était pas encore exprimé. Il l'a fait ce mardi soir en recevant trois médias français dans son bureau. L'Equipe, La Provence et RMC Sport publient ainsi un entretien d'Eyraud avec globalement les mêmes thèmes abordés : le rôle de Paul Aldridge, les inquiétudes de Villas-Boas sur le mercato ou encore la position d'Andoni Zubizarreta.

Pas de départ cet hiver, "sauf si"

Sur le mercato d'hiver de l'OM, Eyraud a tenu à faire passer un message clair aux supporters marseillais, après en avoir sans doute parlé à son coach hier, lors d'une réunion. Il a ainsi affirmé qu'il n'y aurait pas de départ en janvier "sauf offre qu'on ne peut pas refuser". "Affaiblir l'équipe n'est pas dans notre intention et ça ne l'a jamais été", a-t-il assuré dans L'Equipe. 

Aldridge, une mission "très précise"

Concernant les prérogatives exactes de Paul Aldridge, présenté par certains comme un facilitateur de vente de clubs, Eyraud a évoqué une mission très "précise" sur les ondes de RMC : "C'est un conseiller qui va avoir une mission très délimitée, très précise, de m'aider à mieux comprendre le marché anglais, son évolution, ses acteurs, et à le faire dans le respect des missions de chacun, notamment celle d'Andoni".

Zubizarreta reste "l'architecte de l'équipe"

Eyraud a aussi parlé des autres missions de celui qu'il nomme "senior advisor" et qui restera basé en Angleterre pour effectuer sa mission : "ll va nous aider sur le marché des transferts mais pas seulement. Il nous apportera son savoir-faire et ses conseils sur le fonctionnement du club, les infrastructures et l'accueil des supporters". Le président phocéen a dans la foulée tenu à réaffirmer que Zubizarreta restait le boss du sportif : "Il reste évidemment le directeur sportif de plein exercice de ce club, l'architecte de cette équipe sans qui aucune transaction, que ce soit une acquisition ou une cession, ne peut s'envisager."

Eyraud a "choisi" et "compris" Villas-Boas

Enfin, Eyraud a assuré aussi avoir "compris" le cri du coeur exprimé par Villas-Boas, soucieux de voir son effectif rester compétitif : "Bien sûr que je l'ai compris. André, je l'ai choisi et donc je sais très bien qu'un entraîneur de son niveau a une grande ambition et il s'est même fixé un objectif courageux, qui est de se qualifier pour la Ligue des champions. Donc il faut tous être derrière lui, je suis derrière lui, nous sommes tous derrière lui pour qu'il atteigne son objectif."