🏆 CDM 2022 ⚽️ Live score 🇫🇷 BLEUS France Étranger Coupes d'Europe

Lens-OL (1-0) : pour Aulas, "il faut être patient avec Bosz"

aulas-conf-aout
Publié le 03/10 par Fabien Borne Icon Sport

Battu à Lens pour la quatrième fois de suite en Ligue 1, l'OL pointe à une décevante 7e place ce lundi matin. Malgré tout, le président lyonnais Jean-Michel Aulas a réaffirmé son soutien au très contesté Peter Bosz.

Après Lorient, Monaco et Paris, Lyon s'est incliné 1-0 à Lens dimanche soir dans le choc de la 9e journée de Ligue 1 au terme d'un match durant lequel il n'a pas cadré le moindre tir, une première depuis trois ans. Concernant sa série de quatre défaites consécutives, l'OL n'avait plus connu ça depuis... 1991.

Une situation qui semble insoutenable pour l'entraîneur néerlandais Peter Bosz, qui a toutefois répété après le match qu'il ne se sentait pas menacé. Ce qu'a confirmé dans la foulée son président Jean-Michel Aulas, joint part L'Equipe.

"Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage"

"On va préparer le match contre Toulouse (vendredi) pour le gagner et après on fera le point, a rétorqué JMA. On perd contre une très bonne équipe et surtout par un arbitre qui décide du sort du match. Le sort des matches se joue sur pas grand-chose. On est 7es et il faut gagner vendredi. Vincent (Ponsot, directeur du football) et Bruno (Cheyrou, responsable de la cellule de recrutement) font du très bon travail... Et il faut être patient avec Peter", a-t-il estimé.

Un discours qui ne devrait pas ravir les supporters lyonnais, de plus en plus mécontents face aux résultats et au manque de jeu déployé par leur équipe. Un mécontentement qui agace Aulas. "Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. Les défaites ne sont pas révélatrices de nos qualités d’équipe, ni des options du staff. Il faut travailler et gagner enfin vendredi. L'OL est 7e et le bashing nous affaiblit plutôt que de nous aider. Soyons forts", a tweeté le président lyonnais.