Livescore Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Juventus : Rabiot s'amuse de la polémique de la grève

rabiot-regard-bleu
Publié le 13/05 par Fabien Borne Icon Sport

En grève selon La Stampa, Adrien Rabiot effectuera son retour à Turin ce mercredi. Via ses réseaux sociaux, le milieu de la Juventus a répondu à la polémique.

"Rabiot rate sa rentrée". Voici le titre qui barre la Une du quotidien L'Equipe ce mercredi. Tout est parti d'un article de La Stampa, un quotidien turinois, assurant que si le milieu français n'avait toujours pas rejoint Turin, contrairement à la grande majorité de ses coéquipiers étrangers, c'était en raison d'un différend avec son club concernant la baisse des salaires.

Une version fermement démentie par l'entourage du joueur dans L'Equipe. Selon Le Parisien, Rabiot n'a simplement pas voulu rentrer à Turin en fin de semaine dernière, comme le souhaitait la Juve. Le quotidien francilien confirme toutefois qu'il y a bien eu un différend entre le joueur et son club au sujet des modalités de la réduction de salaire. Un différend qui ne serait toutefois plus d'actualité et qui n'aurait aucun rapport avec le retard de Rabiot, même s'il a probablement agacé la Juve.

"Quand tu réalises que c'était ton dernier jour de grève"

Une chose est sûre, Rabiot n'était pas "en grève" comme l'a écrit La Stampa, dans un élan de sensationnalisme. Mais nul doute que le Français devra s'expliquer avec ses dirigeants, qui espéraient le récupérer plus tôt afin qu'il puisse reprendre l'entraînement collectif dès lundi prochain, ce qui ne sera pas possible puisque tous les étrangers revenant en Italie doivent observer une "quatorzaine" à leur domicile turinois ou au centre d'entraînement de la Juve (qui dispose d'un hôtel).

Et Rabiot dans tout ça ? Toujours aussi discret médiatiquement, le Duc a répondu à la polémique hier soir via deux story Instagram. Une première dans laquelle il réalise avec ironie qu'il s'agit de son dernier jour de grève. Une seconde dans laquelle il se paye les médias, comparés à du poison.