Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Garcia confirme la sanction d'Aouar pour OL-Reims

aouar-training-ol
Publié à 27/11 par Fabien Borne Icon Sport

L'Olympique Lyonnais recevra le Stade de Reims ce dimanche à 13h sans Houssem Aouar, sanctionné par son propre club pour avoir refusé d'effectuer un travail physique dimanche dernier après la victoire de l'OL à Angers.

Révélée hier soir par L'Equipe, cette sanction a été confirmée par Rudi Garcia en conférence de presse ce vendredi : "Je vais répondre une seule fois sur ce sujet : il était logique de prendre des sanctions. Moi-même, j'en avais proposées. L'institution a décidé d'enlever Houssem du groupe pour le match de dimanche. Donc je ferai avec le groupe à ma disposition et bien évidemment je respecte la décision de l'institution. Mon avis, c'est aussi que ce genre de cas doit se régler en interne".

Selon L'Equipe, c'est Juninho et Vincent Ponsot, repsectivement directeur sportif et directeur du football, qui ont pris cette décision. Dimanche dernier, après la victoire de l'OL à Angers à laquelle n'a pas participé l'international français, l'adjoint de Rudi Garcia est venu chercher Aouar au vestiaire afin qu'il rejoigne le terrain pour effectuer un travail physique avec les autres joueurs qui n'avaient pas joué.

Un problème de terrain ?

Mais selon L'Equipe, le milieu lyonnais a refusé, expliquant que le terrain était en mauvais état. Un proche du joueur a apporté cette précision au quotidien : "Il est allé s'échauffer pendant le match et quand Kadewere a marqué (78e), Rudi est venu lui dire de stopper l'échauffement car il n'allait pas rentrer sur un tel terrain en raison de ses adducteurs. Quand on est venus lui demander après le match, il a dit qu'il n'allait pas s'entraîner sur ce terrain."

Ce même proche a précisé qu'Aouar n'avait pas voulu se soustraire à l'entraînement et avait travaillé le lendemain du match avec le préparateur physique et le coach. Pas suffisant toutefois aux yeux de Juninho et Ponsot, qui ont décidé de sanctionner leur milieu de terrain "pour le bien de l'institution", malgré l'intervention selon L'Equipe de certains joueurs comme Marcelo.