Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Mercato LOSC : Renato Sanches ne partira pas cet été, même pour 70 M€

renato-sanches-losc-blanc
Publié le 27/07 par Fabien Borne Icon Sport

Le président du LOSC Gérard Lopez a fait un gros point mercato dans les colonnes de L'Equipe et a notamment réaffirmé son ambition de confectionner une équipe compétitive en vue de la saison prochaine, quitte à refuser de grosses offres, comme pour Renato Sanches.

On a souvent reproché à Gérard Lopez de se servir de la presse pour augmenter artificiellement la cote de ses joueurs. Pourtant, Nicolas Pépé a bien signé à Arsenal pour 80 millions d'euros l'été dernier et le président des Dogues s'apprête bien à vendre Victor Osimhen pour 81 millions, bonus compris, même si la part fixe ne devrait être que de 60 et que Charleroi touchera un pourcentage sur la plus-value du transfert.

Dans les colonnes de L'Equipe, Gérard Lopez a évoqué le mercato de son club et notamment le volet des ventes. S'il compte bien en réaliser plusieurs cet été et récupérer beaucoup d'argent, tout le monde n'est pas à vendre à l'écouter : "La DNCG ne nous a pas fait cette demande (de vendre pour 180 M€). Elle a réclamé un business plan, que nous lui avons fourni. Puis que je le garantisse. Ce que j'ai fait. On a reçu pour plus de 200 M€ d'offres. Qu'on n'acceptera pas", a-t-il assuré.

"Renato Sanches ne partira pas"

Le président lillois a ensuite pris un exemple concret : "La vraie question est la compétitivité et l'équilibre de l'équipe. Nos priorités. Par exemple, on a des offres supérieures à 70 M€ pour Renato Sanches. Il ne partira pas. Le projet sportif prime. On veut continuer à le développer. Combien de clubs en L1 refuseraient plus de 70 M€ pour un joueur ? À part le PSG, dites-moi ?"

Lopez assure aussi qu'il va se servir de ces ventes pour continuer à investir : "De la même manière, on va continuer à investir et à nous désendetter. Depuis que je suis là (2017), on a acheté pour 168 M€ de joueurs. Cet été, on sera peut-être à 60 M€ d'investissement. Cent soixante-huit millions d'euros sur fonds propres, peut-être 220 à la fin de l'été, ça passe inaperçu mais citez-moi quatre autres clubs qui font autant en France hormis Paris ?"