Livescores Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Mercato LOSC : Osimhen à Naples, c'est beaucoup moins cher que prévu ?

osimhen-training-lille
Publié le 15/07 par Fabien Borne Icon Sport

Victor Osimhen est tout proche de signer à Naples selon l'ensemble de la presse française et italienne. Le montant de son transfert divise en revanche.

Comme annoncé par L'Equipe hier, Victor Osimhen a bien choisi de poursuivre sa carrière au Napoli. Le Nigérian a toutefois changé d'agents depuis sa visite de la cité italienne au début du mois, ce qui a légèrement retardé l'affaire. Selon Sky Italia, le deal est quasiment bouclé et il ne manque plus qu'à finaliser le montant de la commission du nouvel agent. Toutes les parties aimeraient boucler le dossier d'ici jeudi.

L'un des éléments importants du dossier concerne le montant du transfert. Depuis des semaines, la presse française répète que le LOSC réclame 81 millions d'euros et va obtenir ce montant. En Italie, on n'est pas du tout sur la même longueur d'onde depuis le début. Ce mercredi, La Gazzetta dello Sport affirme ainsi que Naples a trouvé un accord avec les Dogues à hauteur de 60 millions d'euros.

Un pourcentage plafonné pour Charleroi ?

Gianluca Di Marzio, le spécialiste mercato de Sky Italia, parle lui précisément d'une opération à 50 millions d'euros, plus 10 de bonus. Osimhen deviendra quoi qu'il arrive la plus grosse recrue de l'histoire du club italien, mais son prix serait donc nettement inférieur à ce qui circulait en France. Pour le Nigérian, La Gazzetta parle d'un salaire de 5 millions d'euros net par saison, plus des bonus.

A noter aussi que Charleroi, l'ancien club d'Osimhen, avait négocié un pourcentage de 15 % sur la plus-value d'un futur transfert du joueur, acheté 12 millions plus 3 de bonus par le LOSC l'été dernier. Selon Le Soir, un média belge, il n'y a aucun plafond et Charleroi pourrait récupérer entre 7,75 et 11,75 M€ en fonction du montant final du transfert d'Osimhen à Naples. Récemment, L'Equipe et La Voix du Nord expliquaient eux que le pourcentage de Charleroi était plafonné à 6 millons d'euros.