Mediapro "discute" avec la LFP et "maintient son projet"

Mediapro "discute" avec la LFP et "maintient son projet"

Le patron de Mediapro, Jaume Roures, a convoqué la presse ce mercredi matin à Paris et a annoncé discuter avec la LFP pour trouver un terrain d'entente. Il a également assuré que Mediapro maintenait son projet.

Jaume Roures était très attendu. Alors que sa chaîne Téléfoot a commencé à co-diffuser la Ligue des champions hier soir, comme si de rien n'était, le patron de Mediapro s'est exprimé devant la presse, près de deux semaines après avoir annoncé à L'Equipe qu'il souhaitait renégocier à la baisse le contrat censé rapporter à la Ligue, et donc aux clubs français, près de 814 millions d'euros par an.

"Le plus important aujourd'hui, à la demande du conciliateur, c'est qu'on a trouvé un process de discussions avec la LFP. Ça restera confidentiel", a d'abord confié Roures, dans des propos rapportés par L'Equipe, confirmant donc des négociations avec la LFP. "Le process de discussions avec la LFP, trouvé grâce au conciliateur, va durer plusieurs semaines. Je rappelle qu’on doit garder une certaine confidentialité", a-t-il ajouté.

"Notre projet était pour quatre ans, nous le maintenons"

Roures l'assure en tout cas, le projet Téléfoot la chaîne n'est pas mort : "Notre projet était pour quatre ans. Nous le maintenons. On savait qu'il ne serait pas rentable dès la première année. On savait qu'on n'aurait pas des millions d'abonnés dès le premier jour. On se tient à ce projet (...) Je suis venu pour dire que Telefoot va continuer". Reste à trouver un accord maintenant avec la Ligue, à qui Mediapro doit 172 millions d'euros.

"Il faut avoir confiance dans le processus de conciliation, lance Roures. Je ne vois pas pourquoi on ne trouverait pas des solutions. Le contrat est pour durer. Nous avons cette volonté-là. La seule chose que nous demandons, c'est de nous adapter à la situation pour cette saison. Je ne peux pas croire qu'on ne va pas s'en sortir. Nos demandes concernent cette saison 2020-2021 concernée par la Covid."

L'homme d'affaires catalan a aussi profité de cette conférence de presse pour glisser un chiffre sur le nombre d'abonnés de sa chaîne - "aux alentours de 600 000" - et laver l'image de son groupe : "Mediapro, ce n'est pas trois gars et une fille dans une pièce. Nous existons depuis 25 ans. Nous sommes présents dans plus de trente pays dans le monde, avec un chiffre d'affaires de plusieurs milliards. Nous ne sommes pas n'importe qui."