Mbaye Niang ouvre grand la porte à l'OM

Mbaye Niang ouvre grand la porte à l'OM

Mbaye Niang a été ciblé depuis plusieurs mois par l'OM pour venir renforcer ses rangs cet été. Et le buteur du Stade Rennais ne cache pas son intérêt pour le club marseillais.

Si l'OM n'était pas en difficulté financière, le transfert de Mbaye Niang ne serait probablement qu'une formalité. Le club phocéen le veut et Mbaye Niang apprécie l'OM. Dans un entretien accordé au Canal Football Club, l'international sénégalais a déjà confirmé qu'il souhaitait bien quitter Rennes cet été, comme cela avait déjà filtré dans la presse.

"Ma priorité ? Mes dirigeants savent aujourd'hui mes intentions : retrouver un grand club. Sans dénigrer le Stade Rennais, qui est un très bon club et qui m'a permis d'être heureux et de retrouver cette joie de jouer au football", a-t-il concédé, reconnaissant aussi que le départ d'Olivier Létang avait beaucoup pesé dans sa réflexion.

Concernant l'intérêt de Marseille, Niang ne s'en cache pas, il est réel et réciproque : "Marseille ? C'est vrai que c'est flatteur. Il n'y pas de fumée sans feu, donc il y a eu des discussions, mais aujourd’hui il n'y a rien de concret. Je ne vais pas mentir, je n'ai pas signé. Et Marseille a aussi des problèmes à régler. Mais oui c'est un club qui m'intéresse, c'est un club qui a son histoire, une belle histoire. Ils ont aussi des supporters chauds, comme j'aime bien. Si ça doit se faire ce sera avec grand plaisir et quoi qu'il arrive le Stade Rennais restera dans mon coeur car c'est un club qui m'a relancé."

Niang prêt à baisser son salaire pour venir à l'OM

Interrogé sur les difficultés financières de l'OM, Mbaye Niang s'est même dit prêt à baisser son salaire : "Si j'ai le projet sportif comme j'ai eu a Rennes, baisser un peu mon salaire, ça ne me dérange pas car je vais prendre du plaisir et gagner des trophées". Mais l'ancien buteur du Milan, qui se dit aujourd'hui plus "mature" et "rodé" au monde du football, n'a pas manqué de laisser la porte ouverte à d'autres clubs.

"En France, il y a des clubs qui sondent, qui essayent de savoir sous quelles conditions je pourrais venir, a-t-il confié. Comme à l'étranger, en Angleterre. Tous les clubs cherchent des attaquants. Je trie. A la fin, il n'en restera qu'un. Aujourd'hui tout le monde parle de Marseille parce que c'est vrai que ma femme est de Marseille, que j'aime bien Marseille et que je suis souvent à Marseille. Donc pour les gens, c'est Marseille. Oui Marseille j'aime bien, mais il y a d'autres clubs. Sans citer de noms, il y a d'autres clubs qui aujourd'hui peuvent me plaire autant que Marseille."