La surprenante sortie de Pogba : "Il y a des choses que je ne peux pas dire"

La surprenante sortie de Pogba : "Il y a des choses que je ne peux pas dire"

PREMIER LEAGUE - Paul Pogba était capitaine de Manchester United vendredi soir pour le coup d'envoi de la saison de Premier League face à Leicester City. Buteur sur penalty, le champion du monde français a réalisé un gros match, avant de s'offrir une sortie remarquée en zone mixte.

Paul Pogba s'est arrêté au micro des télés anglaises à l'issue de son match accompli face aux Foxes vendredi soir (victoire 2-1 de MU). Il a aussi parlé à la presse écrite anglaise. Des déclarations qui ont été publiées samedi soir en Angleterre (24 heures après donc) et qui font beaucoup jaser depuis outre-Manche.

Interrogé sur sa situation et son bien-être à Manchester United, Pogba a en effet eu cette réponse énigmatique : "Il y a des choses que je ne peux pas dire, sinon je vais prendre une amende."

Un message destiné à Mourinho et ses dirigeants ?

Forcément, la presse anglaise y a vu une pique destinée à son entraîneur Jose Mourinho, avec qui il entretient une relation compliquée depuis plusieurs mois. D'autres médias anglais se demandent aussi s'il ne s'agissait pas d'un message envoyé aux dirigeants des Red Devils après leur mercato d'été décevant.

Pogba a aussi laissé entendre qu'il n'avait pas forcément toujours eu la confiance qu'il désirait la saison passée : "Vous devez savoir une chose. Un joueur heureux se sentira toujours plus à l'aise sur le terrain que lorsqu'il n'est pas heureux. C'est tout ce que je dis. Si vous n'êtes pas heureux, vous ne pouvez pas donner le meilleur de vous-même."

Le Français a aussi ajouté : "Je donne toujours le meilleur de moi-même pour les supporters, pour mes coéquipiers et pour les gens qui me font confiance". Et pour son entraîneur ? En lui donnant le brassard de capitaine vendredi, Mourinho lui a en tout cas envoyé un signe fort. Après le match, le Portugais a d'ailleurs été très élogieux envers son joueur : "Il a été monstrueux". Acalmie en vue ?