L'ancien conseiller de Griezmann : "Il n'a pas mesuré l'impact que ça aurait"

LIGA - Devenu célèbre pour avoir repéré Antoine Griezmann petit et l'avoir recruté à la Real Sociedad, Eric Olhats a longtemps été le conseiller de l'international français. Si les deux hommes ne travaillent plus officiellement ensemble, le Basque reste en contact avec l'attaquant de l'Atlético Madrid. Pour Sud-Ouest, il est revenu sur son choix de rester à Madrid et donné son point de vue sur la stratégie de communication du joueur.

Sur la forme, Eric Olhats n'a pas caché à Sud-Ouest qu'il aurait "déconseillé" à son poulain d'agir de la sorte s'il avait encore eu un rôle décisionnaire. Pour autant, il n'est pas très surpris : "Il aime la NBA, l’idée de faire comme LeBron James a dû lui plaire et faire son chemin", a ainsi glissé le Basque avant de préciser : "Je sais qu’il échange avec Gerard Piqué (dont la société de production a produit le documentaire), qui a souvent des idées comme ça. Je ne crois pas qu’il ait mesuré l’impact que ça aurait (...) Antoine, il a des idées, il en parle avec ses amis. Il demande conseil. Mais après, s’il a envie de le faire, il le fait".

"Moi, j'étais plutôt pour qu'il reste"

Et il l'a fait, ce qui n'a pas manqué de générer son lot de critiques des deux côtés des Pyrénées. Pour autant, sa décision reste la plus cohérente sur le fond selon son ancien conseiller : "Il m’a demandé mon opinion, comme à d’autres. Il y avait des pour et des contre pour chacun : être le leader dans une équipe qui monte ou être un parmi d’autres dans une équipe habituée à gagner des trophées. Il a hésité. C’était un jour l’un, un jour l’autre."

Mais finalement Grizou a opté pour la continuité dans un club ambitieux et en progression, qui accueillera en plus la finale de l'édition de 2019 de la Ligue des champions : "Le fait que la finale de la Ligue des Champions soit au Wanda Metropolitano a joué aussi. Moi, j’étais plutôt pour qu’il reste : collectivement, l’Atletico sera aussi armé que Barcelone pour l’Europe", a conclu Olhats.