Jérémy Ménez : "Je voulais me rapprocher de mes enfants"

Jérémy Ménez : "Je voulais me rapprocher de mes enfants"

Jérémy Ménez a été présenté à la presse au lendemain de sa signature au Paris FC. L'occasion pour lui de donner des nouvelles de son genou et de justifier son choix d'avoir rejoint l'actuelle lanterne rouge de Ligue 2.

Jérémy Ménez est de retour à Paris, mais pas au PSG. L'international français de 32 ans, libre depuis la fin de son contrat au Club América, a signé jeudi soir pour un an au Paris FC, actuelle lanterne rouge de Ligue 2. Un choix qui a forcément surpris beaucoup de monde.

"Après avoir discuté avec le président, avec Pierre Dréossi et tout le monde au club, le projet m'a beaucoup intéressé, a expliqué Ménez ce matin dans des propos rapportés par L'EquipeLe projet de vie est important aussi. Venir au Paris FC me permet de me rapprocher de mes enfants. Tout est réuni pour que je vienne ici, et je suis très content".

"J'aurais pu signer en Ligue 1 ou ailleurs"

Outre l'aspect familial, Ménez croit aussi au projet sportif du Paris FC, qui rêve de monter un deuxième gros club dans la capitale : "Je viens dans un club ambitieux, avec un président qui a à coeur de monter en Ligue 1 (...) On voit qu'en Europe, de nombreuses capitales comptent deux, trois clubs ou plus au plus haut niveau. Paris se doit également d'en avoir plusieurs. Et je pense que le Paris FC a les moyens d'y arriver dans le futur."

Opéré d'une rupture des ligaments du genou gauche il y a un an, Ménez a assuré que son genou allait bien et ajouté qu'il espérait être dans le groupe du Paris FC la semaine prochaine. A 32 ans, il ne voit en tout cas pas ce challenge comme son ultime pari : "Non, je ne le prends pas comme ça. Je veux vivre le moment présent. Je me sens bien, je me sens en forme. Je vais tout donner pour le Paris FC, et après, on verra bien. J'aurais pu signer en Ligue 1 ou ailleurs, mais je tenais vraiment à revenir en Île-de-France. Ça fait pas mal de temps que je voyage, que je suis loin de mes enfants et j'en avais un peu marre. Je voulais me rapprocher d'eux."