Balotelli apporte son soutien à Kean, victime de racisme à Cagliari

Publié le 03/04 par Fabien Borne - Édité le 03/04

Balotelli apporte son soutien à Kean, victime de racisme à Cagliari

Encore buteur avec la Juventus Turin hier soir, Moise Kean a malheureusement été victime de cris racistes à Cagliari. Un racisme qui a été condamné par de nombreuses personnes, notamment Mario Balotelli, mais qui n'a pas empêché certains commentaires douteux, pour ne pas dire honteux, notamment de Leonardo Bonucci et du président de Cagliari. Retour sur un énième triste épisode.

La bêtise humaine a encore frappé mardi soir à Cagliari, là même où Blaise Matuidi avait été victime de racisme l'an dernier sans que personne n'y trouve à redire au sein des instances du football italien. Le club sarde s'était simplement excusé à l'époque auprès du milieu français, mais n'avait pas été sanctionné et n'a visiblement pas fait non plus le ménage dans ses tribunes.

Hier soir, lors de la victoire 2-0 de la Juventus sur la pelouse de la Sardegna Arena, plusieurs joueurs de la Juve ont en effet été victimes de cris racistes, dont Moise Kean, qui a décidé de fêter son but devant ses détracteurs, bras ouverts, tête haute. "La meilleure manière de répondre au racisme", a ensuite posté le prometteur buteur italien sur Instagram, photo de sa célébration à l'appui.

Comme si la soirée n'était déjà pas assez pénible, Leonardo Bonucci est venu la ternir encore un peu plus avec des déclarations d'après-match vraiment douteuses. "On a entendu des buuuu racistes de la Curva de Cagliari après le but et la célébration de Kean. Je pense que la faute est 50-50 entre ces gens et Kean. Moise sait qu'il aurait pu célébrer autrement, en embrassant ses coéquipiers", a lâché le défenseur de la Juve, mettant donc sur un même pied d'égalité son coéquipier et ses agresseurs.

Le président de Cagliari a lui lâché au micro de Sky que si "c'était Bernardeschi qui avait fait ce qu'a fait Kean, la réaction aurait été la même". "Personne n'a rien entendu jusqu'au but. Kean a fait une erreur, il a 19 ans, ça se comprend", a-t-il déclaré, osant enfin : "Il y a un moralisme et une dérive qui me déplaît. Ce club a toujours été exemplaire et a toujours dénoncé tout comportement raciste. S'il y a eu des cris racistes, ceux qui les ont lancés ont commis une erreur".

Balotelli tacle Bonucci

Sur les réseaux sociaux, de nombreux joueurs ont apporté leur soutien à Moise Kean. On pense notamment à Blaise Matuidi, Raheem Sterling, Paul Pogba ou encore Mario Balotelli, tous victimes de racisme durant la carrière, certains très récemment, comme l'ailier de Manchester City ou donc le milieu français de la Juve.

Le buteur de l'OM a posté sur Instagram une photo de Matuidi et Kean avec le message suivant : "Bien que nous soyons divisés et différents dans notre destin, rien d’autre ne doit nous diviser. Je condamne le racisme sous toutes ses formes et à tous les égards". Super Mario a aussi eu un mot pour Bonucci via sa story Instagram : "Parfois, c'est mieux de rester silencieux", ainsi qu'en réponse au post de Kean : "Dis à Bonucci qu'il a de la chance que je ne sois pas là. Au lieu de te défendre, qu'est-ce qu'il fait lui ? Je suis choqué." 

"Comme d’habitude, il y a quelques imbéciles et il y a les gens normaux. On a des caméras. On les trouve et on les sort. Mais peut-être qu’on ne veut pas", a pour sa part confié l’entraîneur turinois Massimiliano Allegri, qui a malheureusement parfaitement résumé la situation. Car ce n'est évidement pas la première fois que cela se passe en Italie, ou ailleurs, et que rien ne change.

MAJ à 14h : Bonucci a posté un message sur sa story Instagram, en réponse aux nombreuses réactions générées par ses propos. Il semble les assumer puisqu'il ne revient pas dessus, mais ajoute quand même qu'il est contre le racisme. Nous voilà rassurés...