Aulas et les "performances proches du néant" des clubs français en Europe

Aulas et les "performances proches du néant" des clubs français en Europe

Interrogé par l'AFP sur le reconfinement, les matches à huis clos ou encore Mediapro, Jean-Michel Aulas en a profité pour se plaindre de nouveau de l'arrêt anticipé de la saison 2019-2020 de Ligue 1 et tacler au passage les clubs engagés en Coupe d'Europe à la place de son OL.

Septième de Ligue 1 à l'arrêt de la saison 2019-2020 à la 28e journée, l'Olympique Lyonnais ne dispute pas de Coupe d'Europe cette saison. Une première pour le club de Jean-Michel Aulas depuis... 1997. Criant au scandale depuis le début, le président lyonnais a multiplié les recours ces derniers mois et réclame notamment une indemnité de 117,7 millions d'euros à la LFP en réparation du préjudice qu'il estime avoir subi.

Dans un entretien accordé à l'AFP, Aulas a été interrogé sur le reconfinement et le fait que le foot professionnel continue cette fois : "Est-ce que cela me donne raison ? Plus les jours passent et plus les événements se succèdent. On se rend compte que nous nous retrouvons dans la même situation que la saison dernière quand la Ligue avait pris la décision de tout arrêter, privant le football professionnel français de 300 M EUR de droits TV."

'La France est aujourd'hui pénalisée par des performances qui sont proches du néant"

Et c'est là que le président de l'OL en a profité pour adresser un petit tacle aux clubs français (l'OM ?) qui disputent actuellement la Coupe d'Europe : "La double peine est d'avoir été spolié (d'une qualification en Coupe d'Europe, ndlr) en étant barré au profit d'autres clubs. (...) C'est la France qui est aujourd'hui pénalisée par des performances qui sont proches du néant. Cela va influer sur le classement européen (du football français)."

Après deux journées de C1 et de C3, les cinq clubs français engagés (PSG, OM, Rennes, Lille et Nice) présentent un bilan de 3 victoires, 5 défaites et 2 nuls en 10 matches disputés.