Livescore Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Pays de Galles-Danemark (0-4) : les tops et flops

Maehle-2606
Publié le 26/06 par Maxence Venot Icon Sport

Le Danemark s’est tranquillement imposé face au Pays de Galles (4-0) et file en quart de finale de l’Euro 2020. Dolberg (deux fois), Maehle et Braithwaite sont les buteurs de la soirée. Retrouvez nos tops et flops de la rencontre.

Les tops

Dolberg, l’invité surprise

Titularisé suite à un pépin physique de Yusuf Poulsen, Kasper Dolberg était la « surprise » du XI de Kasper Hjulmand. N’ayant joué que trente et une minutes dans cet Euro (face à la Russie), la titularisation de l’attaquant pouvait laisser place à quelques doutes. Des doutes bien effacés par le Niçois. Plutôt timide dans le jeu en début de rencontre, à l’image de son équipe, le Danois de 27 ans a ouvert la voie aux siens peu avant la demi-heure de jeu (27’), en enroulant parfaitement sa frappe depuis l’entrée de la surface. En seconde période, Dolberg a su profiter du mauvais renvoi de Neco Williams pour s’offrir un doublé (48’).

L'élégant Damsgaard

Titularisé en attaque aux côtés de Kasper Dolberg et Martin Braithwaite, Mikkel Damsgaard a encore été important dans les derniers mètres. Toujours juste et dans le bon tempo, le jeune ailier de 20 ans est plaisant à voir jouer. Le joueur appartenant à la Sampdoria a bien conservé le ballon avant d’idéalement servir Dolberg pour l’ouverture du score (27’). Sa première passe décisive dans cet Euro. Un nombre qui aurait pu gonfler ce soir puisqu’au moment de sa sortie à l’heure de jeu, Damgaard comptait trois passes clés.

Maehle était partout

Il est l’une des révélations de cet Euro. Déjà buteur contre la Russie, Joakim Maehle a réitéré avec une frappe puissante du pied gauche en lucarne en toute fin de match (88’). Mais ce n’est pas tout. Titularisé en piston gauche, puis repositionné à droite en seconde période, le Danois a réussi tout ce qu’il a entrepris. Que ce soit par la passe ou par le dribble, le joueur de l’Atalanta Bergame a su casser les lignes galloises et amener du danger dans la surface adverse avec notamment 31 passes dans le camp adverse et deux tirs.

Les flops

L’entrée de Neco Williams

Entrée en jeu à la place de Roberts, blessé, Neco Williams a raté son 1/8 de finale. Avec un duel remporté sur quatre et deux petits ballons récupérés, le joueur de Liverpool n’a pas eu un réel impact défensif. Pire encore, il a couté un but à sa nation. Au retour des vestiaires, sur un centre de Martin Braithwaite, le latéral gallois a raté son dégagement et a remis le ballon dans les pieds de Dolberg en pleine surface, qui en a profité pour ajuster Danny Ward (48’). De quoi en faire des cauchemars ce soir.

Le fantomatique Ramsey

Si le Pays de Galles ne compte pas énormément de joueurs de classe mondiale dans ses rangs, il a quand même pu compter sur ses stars Gareth Bale et Aaron Ramsey lors de la phase de groupes. Ce soir, en 1/8 de finale, un peu moins. Beaucoup moins même. Le numéro 10 des Dragons n’a pas existé. Hormis ses trois frappes, toutes bloquées par les défenseurs danois, le joueur de la Juventus a manqué d’influence dans le cœur du jeu et n’est pas parvenu à faire briller son attaquant, Kieffer Moore, trop seul à la pointe de l’attaque ce soir.