Livescores Euro 2020 Transferts France Étranger Coupes d'Europe
15:00
Drapeau du pays : Hongrie
Hon
-
Fra
Drapeau du pays : France
Voir plus

Officiel : Angers et le Paris FC interdits de recrutement par la FIFA

fifa-ombre
Publié le 30/04 par Fabien Borne Icon Sport

Coup dur pour Angers et le Paris FC, qui viennent d'être sanctionnés par la FIFA d'une amende de 30 000 francs suisses ainsi que d'une interdiction de recrutement pour une période de mercato.

Angers et le Paris FC ne pourront pas recruter cet été. La FIFA vient d'épingler les deux clubs pour un transfert-relais. Un quoi ? Selon l'article 5 bis du règlement du statut et du transfert des joueurs de la FIFA, on parle de transfert-relais quand un joueur fait l'objet de deux transferts consécutifs - nationaux ou internationaux - en l’espace de seize semaines. Ce que la FIFA interdit depuis 2020.

"À l’issue d’une enquête menée par le département Application de la réglementation de la FIFA, la Commission de Discipline a estimé que les clubs n’avaient pas été en mesure d’infirmer la présomption de transfert-relais. En tenant compte de tous les faits et circonstances de l’affaire, la commission a jugé que le transfert du joueur au Paris FC n’avait pas été effectué dans le but de faire participer le joueur au football organisé mais en vue de contourner les règles concernant l’indemnité de formation", peut-on lire sur le site de la FIFA, qui ne mentionne pas le nom du joueur (il s'agit de Kevin Bemanga, actuellement prêté au FC Sion par le SCO).

Ce dernier avait signé son premier contrat professionnel avec le Paris FC le 1er juillet 2020 après avoir évolué en France et en Espagne au niveau amateur. Six semaines plus tard, le joueur a été transféré au Angers SCO et dûment enregistré le 18 août 2020. La Commission de Discipline de la FIFA a donc estimé qu'il s'agissait d'un transfert-relais et a sanctionné le Paris FC et Angers d’une amende de CHF 30 000 et d’une interdiction de transfert aux niveaux national et international pour une période d’enregistrement.

C’est la première fois que les organes juridictionnels de la FIFA sanctionnent des violations liées à des transferts-relais depuis l’entrée en vigueur, en 2020, de ces dispositions. En août dernier, Le Parisien avait consacré un article sur le transfert du joueur à Angers. Un transfert qui interrogeait déjà à l'époque.