Mercato OM : Rongier en joker ? Ça négocie encore !

Mercato OM : Rongier en joker ? Ça négocie encore !

Au lendemain de la fermeture du marché des transferts et du fiasco Rongier, que l'OM n'a finalement pas réussi à recruter, plusieurs sources annoncent que les deux clubs négocient encore. Le milieu nantais pourrait arriver à Marseille en qualité de joker.

C'est un point du réglement assez peu connu et souvent confondu avec le "joker" médical. Pourtant, dans les statuts de la LFP, une option permet aux clubs français de recruter un "joker" sportif hors mercato à la condition que ce dernier ait une licence FFF, c'est-à-dire qu'il joue en France (ou que son dernier club soit français s'il est libre).

Depuis hier soir et la complication des négociations pour le transfert de Rongier à l'OM, cette option avait été évoquée par plusieurs sources, mais aux dernières nouvelles, elle était écartée par les parties. Finalement, le journaliste de 20Minutes David Phelippeau, qui a suivi le feuilleton Rongier de près depuis le début, nous apprend ce mardi que les négociations se poursuivent aujourd'hui entre les deux clubs. Une info confirmée par RMC.

Selon La Provence, les négos avaient buté hier sur une histoire de pourcentage à la revente. Les deux clubs étaient d'accord pour un transfert de 15 M€ (13+2), mais l'OM proposait 50% à la revente sur la plus-value (une somme plafonnée à 5 millions) là où Nantes désirait 50% à la revente dès le premier euro et sans plafonnement.

Des conditions que l'OM n'a pas acceptées. Mais alors qu'on pensait que ce feuilleton était terminé, 20Minutes assure donc que Rongier est toujours à Marseille et que "ça négocie dur" entre les parties. L'option "joker" serait finalement envisagée par l'OM.

Selon le journaliste de Canal + Olivier Tallaron, qui a aussi publié de nombreuses infos sur le dossier hier, le FC Nantes est bien ouvert à une vente de Rongier sous forme de joker, "mais souhaite maintenant une indemnité de transfert plus élevée et des conditions plus avantageuses" que celles qu'il réclamait hier et que l'OM n'a pas acceptées. Le feuilleton bat son plein.

MAJ à 17h : le président nantais a annoncé à l'AFP et Ouest-France qu'un accord de principe avait été trouvé avec l'OM. "C'est validé, ils (les dirigeants de Marseille) ont accepté mes conditions, il nous faut encore une heure pour terminer les papiers. Je voulais que ça se fasse, pour le gamin."