Rumeurs
Officiel

Les Bleuets s’inclinent en finale du Mondial u17, le résumé vidéo

L'Equipe de France s'incline en finale du Mondial u17 face à l'Allemagne
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Déjà défaite aux tirs au but face à l’Allemagne en finale de l’Euro en juin dernier, l’Equipe de France s'est inclinée de la même manière en finale de la Coupe du monde U17 (2-2, 4 tirs au buts à 3).

Cette génération a trouvé son chat noir. L’Equipe de France des moins de 17 ans s’est inclinée, ce samedi 2 décembre, en finale de la Coupe du monde, organisée à Surakarta en Indonésie. Les jeunes tricolores ont été défaits par leurs homologues allemands au terme d’une étouffante séance de tirs au buts, alors que les deux nations s’étaient quittées au bout du temps réglementaire sur un score de parité (2-2).

Les Bleuets reviennent de loin

Loin du compte durant la première période, les protégés du sélectionneur Jean-Luc Vannuchi n’ont finalement rejoint les vestiaires qu’avec un but de retard, conclu par Brunner sur penalty (29e). Malgré le but du break survenu quelques minutes après la pause par Darvich (51e), les Français n’ont jamais abdiqué.

Bien plus consistants que pendant le premier acte, le Bleuets ont inscrit le but de l’espoir dans la foulée de la réalisation adverse, par l’intermédiaire de Bouabré (53e). En supériorité numérique depuis la 69e minute à la suite d’un deuxième carton jaune pour une faute d’Osawe sur Bouneb, l’Equipe de France a poussé sans relâche jusqu’à arracher l’égalisation tant espérée en fin de match, grâce à Amougou (85e).

Avant la terrible désillusion

Hélas, à l’instar de leurs ainés il y a presque un an, les Bleuets ont ensuite craqué lors de la cruelle séance des tirs au but (4 TAB à 3). L’Allemagne, elle qui jubile six mois jour pour jour après la finale de l’Euro u17 face aux mêmes adversaires, confirme sa suprématie actuelle en remportant son premier titre mondial dans cette catégorie.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales