Rumeurs
Officiel

Francfort-OM (2-1) : les notes des Marseillais

guendouzi-om-francfort-depite
Publié le par Fabien Borne Icon Sport

L'OM a été battu à Francfort (2-1) mercredi soir dans le cadre de la cinquième journée du groupe D de la Ligue des champions, mais reste maître de son destin avant la réception de Tottenham. Découvrez les notes des Marseillais dans la presse du jour.

Comme à l'aller au Vélodrome, l'OM s'est incliné mercredi soir à Francfort face à l'Eintracht de Randal Kolo Muani, auteur du deuxième but allemand, celui de la victoire. Avant cela, le très remuant Mattéo Guendouzi avait permis à l'OM d'égaliser d'une jolie reprise de volée, suite à un centre parfait de Chancel Mbemba.

Encore positionné en soutien d'Alexis Sanchez avec Amine Harit, Guendouzi n'a toutefois pas tout réussi hier et c'est sa perte de balle qui amène le second but allemand tandis qu'il lâche aussi le marquage sur l'ouverture du score de Daichi Kamada. L'Equipe et La Provence lui attribuent ainsi la note de 5/10 pour son match "en dents de scie"

Très critiqué ces dernières semaines, Jordan Veretout hérite lui d'un 6/10 dans L'Equipe, qui a apprécié ses décalages et sa deuxième mi-temps. La Provence a été moins emballée et lui met 4,7/10. Au rayon des déceptions, Nuno Tavares, Jonathan Clauss et Valentin Rongier oscillent entre 3 et 4/10 dans les deux journaux. Pau Lopez et Chancel Mbemba ont eux encore tiré leur épingle du jeu, comme face au PSG.

Les notes de l'OM dans L'Équipe

Lopez (6) - Mbemba (6), Balerdi (4), Gigot (4) - Clauss (4), Rongier (4), Veretout (6), Tavares (4) - Guendouzi (5), Harit (4) - Sanchez (4)

Les notes de l'OM dans La Provence

Lopez (6) - Mbemba (5), Balerdi (4,3), Gigot (3,7) - Clauss (3,3), Rongier (3,3), Veretout (4,7), Tavares (3) - Guendouzi (5), Harit (4) - Sanchez (4,3)


Fondateur du site Daily Mercato en 2015 avec mon frère. Passionné de football depuis enfant et passé par plusieurs grands médias en ligne avant de lancer mon propre site dédié à l'actualité du foot et du mercato.

Photo de Fabien Borne