Actuellement en négociations avec l’OM concernant la signature de son premier contrat professionnel, Boubacar Kamara (17 ans) entre dans les plans de Rudi Garcia.

Le dossier Kamara passionne Marseille, surtout depuis que l’Equipe a dévoilé ce matin les coulisses des négociations. Selon le quotidien français, l’entourage du prometteur défenseur central marseillais de 17 ans a reçu le 24 novembre dernier, via Andoni Zubizarreta, une première offre de contrat professionnel, avec un salaire mensuel évolutif de 12 000 € et une prime à la signature de 24 000 €.

L’OM encore loin du compte

Une offre qui correspondrait « à la fourchette haute » de la grille salariale marseillaise pour ses jeunes formés au club. C’est par exemple ce que touche Maxime Lopez cette saison, lui qui devrait toutefois être prolongé et revalorisé prochainement.

C’est aussi ce que l’ancienne direction de l’OM avait proposé à Bilal Boutobba, en plus d’une voiture de fonction et d’un logement. Mais ce dernier avait finalement opté pour Séville, qui lui proposait un salaire double ainsi qu’une prime à la signature nettement supérieure, estimée à 1 M€.

En Europe, des clubs étrangers seraient en tout cas disposés à offrir beaucoup plus à Kamara. C’est ce qu’aurait rétorqué l’entourage du joueur à « Zubi », s’appuyant sur l’intérêt de Dortmund, Arsenal ou encore Manchester City pour faire monter les enchères. Désireux de faire de la formation un pilier de leur projet, les nouveaux dirigeants marseillais devront donc sans doute revoir leur proposition à la hausse.

Il convient aussi de souligner qu’à l’inverse de Boutobba, Kamara est dans un OM qui a changé de projet et de politique, au moins dans le discours pour le moment, concernant ses jeunes. Un argument qui pourrait avoir aussi du poids, au moins pour le joueur.

Rudi Garcia croit en Boubacar Kamara

Et Rudi Garcia dans tout ça ? L’entraîneur olympien, qui a convoqué à plusieurs reprises le jeune Kamara dans le groupe pro, sans le faire jouer pour le moment, a fait savoir aujourd’hui en conférence de presse qu’il comptait sur « Bouba ».

En préambule, l’entraîneur marseillais a d’ailleurs laissé entendre que ce qui était sorti dans l’Equipe ne correspondait pas forcément à la réalité : « Peur de perdre Bouba ? Vous dites ça car vous avez lu un journal ce matin. Moi aussi, mais je n’ai pas du tout le même avis. Ce sont des choses qui se traitent en interne. On a dit ce qu’on allait faire et on va faire ce qu’on a dit. »

Il a ensuite confié qu’il comptait sur son Minot : « On va respecter ce qu’on a dit. La formation c’est une priorité, on va tout faire pour garder nos meilleurs éléments. « Bouba » fait partie de mon projet, on saura ce qu’il vaut quand il sera à même de rentrer dans l’équipe. Ce qu’on pense en tout cas, c’est qu’il a du potentiel et que c’est un joueur d’avenir. Il y a beaucoup de travail avec lui, vous savez comme je suis avec les jeunes, je ne veux pas trop les encenser parce que je ne veux pas qu’ils se sentent arrivés trop tôt. J’ai en tout cas envie de travailler avec lui et savoir jusqu’où il peut aller (…) S’il a envie de travailler ou non avec nous, ça sera son choix. J’espère en tout cas que ça sera le sien pas celui de ceux qui sont autour. Mais je pense qu’il y a consensus pour qu’il reste chez nous. »

L’avenir nous le dira rapidement, Boubacar Kamara étant en fin de contrat aspirant en juin prochain.