Troisième latéral droit dans la hiérarchie d’Arsène Wenger à Arsenal, Mathieu Debuchy (31 ans) espère quitter les Gunners cet hiver.

« Ce que j’espère du mercato hivernal ? Une porte de sortie. » Dans les colonnes de l’Equipe, le latéral droit français d’Arsenal n’a pas caché son envie de changer d’air, lui qui est actuellement blessé et joue globalement très peu depuis son arrivée à Londres en 2014.

Ces dernières semaines, l’ancien joueur du LOSC et de Bordeaux a été associé à l’OM par plusieurs médias. « Honnêtement, je ne sais pas où ça en est. J’ai dit à mes agents de ne revenir vers moi que s’il y avait quelque chose de concret » a-t-il d’abord lancé, confirmant presque à demi-mot qu’il y avait eu au minima une prise de contact.

Debuchy veut être vendu cet hiver

Le projet de l’OM de McCourt ne le laisse en tout cas pas insensible : « Marseille, ça reste Marseille. Même si les résultats ont été un peu difficiles, ça reste l’un des plus gros clubs de Ligue 1. En plus, il y a un beau projet qui est en train de se mettre en place avec un coach que je connais bien (Rudi Garcia, son coach à Lille de 2008 à 2013) ».

Sous contrat avec les Gunners jusqu’en 2019, la latéral droit de 31 ans ne sait pas pour autant s’il retrouvera son ancien mentor à Marseille. Une chose est sure, il privilégie un départ définitif d’Arsenal, plutôt qu’un prêt. « Je préférerais un transfert sec, mais je ne suis qu’un employé. Si le club me dit non, qu’est-ce que je peux faire ? » Réponse dans quelques jours.

Notre avis : Debuchy a raison de vouloir quitter Arsenal. Serait-il une bonne recrue pour l’OM ? Son niveau physique et son manque de rythme ne plaident pas en sa faveur, tout comme son salaire londonien. De plus, l’OM a d’autres priorités cet hiver que renforcer son couloir droit. Debuchy reste toutefois l’un des meilleurs joueurs français à son poste, quand il est en pleine possession de ses moyens. Il peut constituer une opportunité de marché si Arsenal ne se montre pas très exigeant en indemnité de transfert. On ne croit toutefois pas trop à son arrivée hivernale à Marseille.